Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 11:01

            Proposer la baisse du « train de vie de l’État » et la suppression de postes de fonctionnaires par centaines de milliers, cela peut paraître, lu globalement, de bon sens. L’un de nos prétendants au trône va jusqu’à projeter de faire disparaître 500 000 fonctionnaires.

            Je me suis toujours méfié des propositions macroéconomiques qui négligent de préciser selon quelles modalités on les fera passer au niveau microéconomique, dans la vie de tous les jours. C’est trop facile, pour un économiste en chaire dans une université, ou en poste dans une institution internationale, de prôner ou d’exiger des mesures globales en laissant dans l’ombre et à d’autres les décisions concrètes qui devront les mettre en œuvre dans le détail. Cela s’apparente à une imposture. Encore plus quand ces propositions émanent d’un homme politique.

            Promettre aux citoyens la suppression de 500 000 fonctionnaires sans dire combien cela fera en moins de professeurs pour leurs enfants, c’est se conduire en imposteur et chercher à tromper les gens.

            Promettre aux citoyens la suppression de 500 000 fonctionnaires sans dire combien cela fera en moins de médecins, d’infirmiers, d’aides-soignants dans les hôpitaux publics, c’est se conduire en imposteur et chercher à tromper les gens.

            Promettre aux citoyens la suppression de 500 000 fonctionnaires sans dire combien cela fera en moins de policiers, de gendarmes, de soldats pour les protéger, c’est se conduire en imposteur et chercher à tromper les gens.

            Promettre aux citoyens la suppression de 500 000 fonctionnaires sans dire combien cela fera en moins de juges et de greffiers dans les tribunaux, combien de surveillants en moins dans les prisons, c’est se conduire en imposteur et chercher à tromper les gens.

            Promettre aux citoyens la suppression de 500 000 fonctionnaires sans dire combien cela fera en moins de travailleurs sociaux au service des gens les plus en difficulté, c’est se conduire en imposteur et chercher à tromper les gens.

            Etc. Etc.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Michel Poirier
  • : Où il est question de grec ancien, de latin, de Pères de l'Église, de peinture (Guermaz, Colette Dubuc), de sculpture (Auliac, Manoli), d'œcuménisme ...et même de réactions à l'actualité
  • Contact

Recherche

Catégories Des Articles