Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 19:14

Si je savais une chose utile à ma nation qui fût ruineuse à une autre, je ne la proposerais pas à mon prince, parce que je suis homme avant d’être Français ou bien parce que je suis nécessairement homme, et que je ne suis Français que par hasard.

Si je savais quelque chose qui me fût utile, et qui fût préjudiciable à ma famille, je la rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose utile à ma famille, et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l’oublier. Si je savais quelque chose utile à ma patrie, et qui fût préjudiciable à l’Europe, ou bien qui fût utile à l’Europe et préjudiciable au genre humain, je la regarderais comme un crime.

(Montesquieu, Cahiers, cité par Lagarde et Michard, XVIIIesiècle, p. 78)

 

Quand le Fils de l’homme viendra dans l’éclat de sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur le trône de sa gloire, et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les gens les uns des autres comme le berger sépare les brebis des boucs, et il placera les brebis à sa droite, les boucs à sa gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui sont à sa droite : ‘Venez, bénis de mon Père, prenez possession de la royauté qui a été préparée pour vous depuis l’origine du monde. Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez fait boire, j’ai été étranger et vous m’avez reçu chez vous, nu et vous m’avez habillé, je suis tombé malade et vous m’avez rendu visite, j’ai été en prison et vous êtes venus vers moi’.

Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et nous t’avons nourri, avoir soif, et nous t’avons fait boire? Quand t’avons-nous vu étranger, et nous t’avons reçu chez nous, nu, et nous t’avons vêtu? quand t’avons-nous vu tomber malade, et en prison, et nous sommes venus vers toi?’. Alors le Roi leur répondra : ‘En vérité je vous le dis, en chaque occasion où vous l’avez fait à l’un de ceux-ci, à l’un de mes frères les plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait’

Et il dira alors à ceux qui sont à sa gauche : ‘Écartez-vous de moi, maudits, pour aller au feu éternel que mon Père a préparé pour le diable et ses anges. Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger, j’ai eu soif et vous ne m’avez pas fait boire, j’ai été étranger et vous ne m’avez pas reçu chez vous, nu et vous ne m’avez pas vêtu, malade et en prison et vous n’êtes pas venus me voir.

Alors ils répondront à leur tour : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu affamé ou assoiffé ou étranger ou nu ou malade ou en prison, et nous ne t’avons pas porté secours?’. Et il leur répondra : ‘En vérité je vous le dis, chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi aussi que vous ne l’avez pas fait’

(Évangile selon saint Matthieu 25, 31-45)

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Michel Poirier
  • : Où il est question de grec ancien, de latin, de Pères de l'Église, de peinture (Guermaz, Colette Dubuc), de sculpture (Auliac, Manoli), d'œcuménisme ...et même de réactions à l'actualité
  • Contact

Recherche

Catégories Des Articles